Delphine Perrin (Arsene Taxand) : L’affective

Delphine Perrin est l’une des pierres angulaires du cabinet Arsene Taxand. Présente depuis la création en 2004 de cette structure dédiée à la scalité, l’office manager, également l’assistante personnelle du managing partner, est largement reconnue pour son dynamisme et son envie de faire, mais aussi pour sa capacité à créer de la cohésion et son sens de la convivialité. Portrait de la « maman » du cabinet.

Portrait réalisé en partenariat avec 

Cette femme menue au regard doux est bien plus qu’une office manager. Delphine Perrin est l’oreille du cabinet Arsene Taxand. Celle à qui associés et collaborateurs viennent se confier au quotidien. « Elle joue un rôle de psychologue, insuffle une véritable cohésion et une grande cohérence entre les différentes générations », assure l’un des associés. « Elle a une très grande capacité d’action et elle est très fidèle », témoigne de son côté Frédéric Donnedieu de Vabres, le managing partner assisté par la très « punchy » Delphine Perrin depuis près de vingt-cinq ans.

Dynamique, audacieuse, mais aussi rassurante et sereine, celle qui aura été l’une des protagonistes de la création de ce cabinet au début des années 2000 a su progressivement élargir son champ d’action. Si elle est aujourd’hui encore l’assistante de Frédéric Donnedieu de Vabres, elle intervient également, en tant qu’office manager, sur des volets divers, comme l’événementiel, les ressources humaines ou la communication.

 « Elle joue un rôle de psychologue, insuffle une véritable cohésion et une grande cohérence entre les différentes générations »

Un associé du cabinet Arsène Taxand

Rassurante et sereine

C’est pourtant vers les langues que Delphine Perrin souhaitait initialement se tourner. Mais le secteur est saturé et les débouchés peu nombreux. Au début des années 1990, la jeune femme originaire du Nord décide nalement d’intégrer l’École des assistants de direction de Lille et rentre, à l’issue de sa formation, au sein du cabinet d’audit Arthur Andersen.

Après avoir suivi brièvement plusieurs personnalités de la maison, elle devient l’assistante attitrée de Frédéric Donnedieu de Vabres. Quelques années plus tard, l’homme est nommé managing partner. La fonction de Delphine Perrin dépasse alors le simple assistanat. Et ce n’est pas pour lui déplaire. Volontaire, cette jeune femme aux multiples talents est force de propositions et prend volontiers part à diverses missions, comme l’organisation d’événements.

« Ce qui est génial, c’est que les projets sont différents d’une année à l’autre » 

Delphine Perrin 

Au début des années 2000, le cabinet Arthur Andersen est démantelé et la branche juridique de la société est absorbée par le cabinet EY. Un épisode difficile pour Delphine Perrin, personnellement affectée par les multiples départs qui en découlent. Alors qu’elle envisage de changer de secteur, Frédéric Donnedieu de Vabres lui fait part de sa volonté de créer un nouveau cabinet dédié à la scalité. Arsene Taxand voit le jour en 2004. « Nous étions huit à l’origine. J’étais la seule à avoir un profil administratif », se souvient celle qui s’occupe alors des contrats, des locaux, de la communication, des relations presse... Une aventure 100 % entrepreneuriale qui fonctionne, car les clients historiques des fondateurs (principalement des sociétés du CAC 40) acceptent de les suivre. Progressivement, la structure s’agrandit, s’installe à Neuilly puis à Paris, où elle compte aujourd’hui 153 professionnels.

L’aventure entrepreunariale

Une maison au sein de laquelle Delphine Perrin joue un rôle singulier. Si elle assiste toujours Frédéric Donnedieu de Vabres au quotidien, elle s’impose naturellement comme la responsable administrative de la structure. Nommée office manager en 2005, elle gère les huit assistantes du cabinet.

Polyvalente et désireuse de multiplier ses activités, elle supervise différents sujets, notamment l’organisation des locaux, la communication, les ressources humaines et toujours l’événementiel. C’est elle qui est d’ailleurs à la manœuvre lorsqu’il s’agit d’organiser le séminaire du réseau international Taxand, dont la seconde édition s’est tenue au printemps 2019 et qui a réuni plus de 500 personnes à Paris (les fiscalistes du réseau Taxand présents à travers le monde, ainsi que les clients du cabinet). « Ce qui est génial, c’est que les projets sont différents d’une année à l’autre, assure-t-elle, avec un air radieux. En 2017, nous avons par exemple lancé un site. En 2019, nous avons célébré les 15 ans du cabinet en cherchant le moyen d’intégrer au mieux toutes les générations. » C’est justement cette possibilité de faire, de créer, de lancer des projets qui lui donne envie de continuer sa mission auprès des avocats d’Arsene Taxand.

« Elle est le point central du cabinet »

Frédéric Donnedieu de Vabres, managing partner, Arsene Taxand 

Dotée d’une joie de vivre communicative, la sportive Delphine Perrin n’hésite pas à encourager et soutenir les initiatives – équipe de football, week-end ski, afterwork... – visant non seulement à créer de la cohésion mais aussi à attirer les meilleurs talents. « Elle est le point central du cabinet », confirme Frédéric Donnedieu de Vabres. « Ma porte est toujours ouverte », conclut cette affective qui reconnaît même verser une larme dès qu’une démission est annoncée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.