Patrick Ramon (August Debouzy) :
Le self-made-man

Dans l’univers des cabinets d’avocats, Patrick Ramon est sans doute l’un des secrétaires géné- raux les plus emblématiques. Arrivé chez August Debouzy il y a près de vingt ans pour gérer les sujets IT, ce touche-à-tout qui a su élargir ses domaines d’intervention, pilote aujourd’hui la stratégie de la maison en matière de commu- nication et de marketing. Portrait d’un intuitif.

Portrait réalisé en partenariat avec :  

Atypique. Voilà sans doute ce qui dé nirait le mieux Patrick Ramon. Avec sonstyle décontracté et son tempérament énergique, cet homme au regard perçant et à la voix douce arpente les couloirs d’August Debouzy avec une sérénité communicative. « C’est un personnage solaire, optimiste et doté d’une vision, assure Emmanuelle Barbara, associée du cabinet. Il est une personnalité structurante de notre cabinet. » Rien ne prédestinait pourtant ce scienti que de formation à devenir l’un des plus dèles ambassadeurs d’une structure de la trempe d’August Debouzy.

C’est dans l’informatique et le développement de logiciels en intelligence artificielle qu’il démarre sa carrière dans les années 1990. Lors de ses premières missions, il interagit avec différents métiers, notamment des avocats en quête d’innovations pour leur gestion de projet. Mais Patrick Ramon regrette l’aspect cloisonné de l’univers informatique : « J’avais l’impression de tourner en rond », assure-t-il. Alors, lorsqu’il apprend que le cabinet Ginestié Magellan Paley-Vincent – pour lequel il avait déjà mis au point des solutions informatiques – recherche un responsable pour son pôle IT, il n’hésite pas longtemps. Une révélation. « Je suis tombé amoureux de l’univers des cabinets d’avocats », confie celui qui ne regrettera jamais ce virage professionnel.

Une fois intégré dans les équipes de Ginestié Magellan Paley-Vincent, pas question pour cet expert en informatique de rechercher la prouesse technologique, mais plutôt de développer des qualités de pédagogue. « Je devais me mettre à la place d’utilisateurs pas toujours très à l’aise avec les outils informatiques », explique- t-il. Sa principale mission ? Mettre en œuvre la transformation numérique du cabinet et convaincre les avocats de l’importance cruciale de cette évolution. Après quatre années passées au sein de la structure, l’homme rejoint une autre maison alors en pleine croissance : August & Debouzy.

« C’est un personnage solaire, optimiste et doté d’une vision.  Il est une personnalité structurante de notre cabinet. »

Emmanuelle Barbara, associée du cabinet.

« Se mettre à la place des utilisateurs »

« Lorsque j’ai rencontré Gilles August, j’ai tout de suite senti sa modernité, son ambition et sa capacité à faire confiance », raconte Patrick Ramon, qui intègre le cabinet dans l’objectif de moderniser le système IT. La structure grandit très vite, si bien que les enjeux comme les priorités évoluent de mois en mois. Parce qu’il est force de proposition et qu’il sait s’adapter à n’importe quelle situation tout en faisant preuve de lucidité, Patrick Ramon prend en main les services généraux : « J’ai tout de suite pensé ce département comme une entreprise au service d’August Debouzy. Cela me permettait de changer de sujet en permanence, et de diversifier mes tâches. »

Aujourd’hui, il occupe – en tandem avec la directrice générale, Pascale Pontroué – un poste largement stratégique. Plus que jamais au cœur des sujets IT, il est chargé d’orchestrer la transformation numérique de la maison. « Il s’agit avant tout de changer la manière de travailler des avocats, aussi bien en interne qu’avec les clients », explique celui qui est également responsable des sujets de communication et qui est notamment à l’initiative de la présence du cabinet sur les réseaux sociaux. « J’ai très vite compris à quel point nous étions en retard », note-t-il, affirmant puiser son inspiration auprès de groupes dotés d’un marketing ingénieux, comme L’Oréal ou Apple. « Il a toujours eu ce côté novateur », témoigne Emmanuelle Barbara. On dit de lui qu’il est à la fois « exigeant, précis et très créatif »« On veut comprendre les besoins des entreprises en suivant leur actualité et en rendant plus performante notre relation client », assure également ce multi-disciplinaire, chargé de moderniser l’offre de service ou encore la communication autour de la marque employeur August Debouzy.

« Ma vision à 360° me guide dans la plupart des réflexions que je mène autour de nos projets »

Patrick Ramon 

Priorités et enjeux évoluent sans cesse

Des thématiques capitales pour le cabinet. Et si Patrick Ramon ne s’est pas formé sur les bancs d’une prestigieuse école ou faculté, sa force réside dans sa capacité d’observation, son bon sens, et son instinct : « Ma vision à 360° me guide dans la plupart des réflexions que je mène autour de nos projets », assure celui dont l’enthousiasme est resté intact. Tout comme sa passion pour la maison au sein de laquelle ce père de cinq filles, qui pratique la photographie à ses heures perdues, se voit terminer sa carrière. « Il est notre âme », assure Emmanuelle Barbara, affichant un profond respect pour son talent de « défricheur ». Un respect et une con ance réciproques. Une histoire d’équipe.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.